Sélectionner une page

 

Ce qui est agréable lorsque l’on est en transition de carrière, c’est que l’on vous invite à revisiter votre vie à la recherche de compétences oubliées au fin fond d’un tiroir de votre mémoire.

C’est grâce à cela que je me  suis rappelé ma passion pour les plantes, la botanique en général.

Quand j’étais petite, je triturais les feuilles ou les fleurs, les humais avec délectation, les goûtais même (et parfois, les recrachais aussi sec!).

Ado, je faisais des herbiers et collectionnais des livres sur les plantes médicinales (oui, c’est étrange, une petite envie d’apprentie sorcière peut-être?).

Encore maintenant, sentir du buis ou du géranium rosat me ramènent directement dans le bassin méditerranéen où j’ai passé mon enfance.

Etonnamment, je n’ai pas pensé à l’époque d’en faire mon métier. Ce n’est que dernièrement au hasard d’une (belle) rencontre, que j’ai eu l’opportunité de renouer avec mes anciennes amours et me lancer dans la vente d’huiles essentielles. Voyez-vous ça, la bienheureuse: des plantes au carré!

Faites donc l’exercice vous aussi. Recherchez ce que vous aimiez faire quand vous étiez petit, ou juste plus jeune.

Pensez à des passions mais aussi plus simplement à des occupations qui vous faisaient plaisir et essayez de les remettre dans votre quotidien, pas à pas.

C’est fou comme parfois on peut oublier jusqu’à des choses qui font pourtant partie intégrante de nous-mêmes.